28/04/2021

Eden : l'ancien cinéma cède sa place à un nouveau jardin

Ouvert en 1882, l’emblématique cinéma Eden situé rue Blanqui a définitivement fermé ses portes en 2003. Sa transformation en un jardin de proximité représente tout un symbole pour la transformation du centre-ville de Saint-Étienne.  La Ville de Saint-Etienne et l’EPA ont amorcé la réflexion sur cet ilot en 2015. Après l’acquisition des bâtiments en 2018, l’EPORA (Établissement public foncier de l'ouest Rhône-Alpes) va engager dès la fin avril les travaux de démolition. Ceux-ci devraient s’achever au printemps 2022.

Ils se débuteront par une phase de désamiantage, avant la déconstruction et démolition des bâtiments et enfin une dernière phase de finitions visant à préparer la parcelle à son futur aménagement. Une fois l’emprise foncière mise à nu, l’EPA Saint-Étienne mènera les travaux d’aménagement de l’ilot, à partir du printemps 2022 pour une nouvelle durée d’un an. Le jardin devrait donc être livré au printemps 2023.

Les riverains impactés par le projet seront informés tout au long des opérations via notamment des lettres info travaux.

Un îlot de fraicheur et de biodiversité en centre-ville

En lieu et place de l’ancien cinéma, émergera un jardin de 1980m². Les principes fondamentaux d’aménagement mettront l’accent sur une grande variété et une forte densité de végétaux. Les habitants du quartier et les promeneurs du centre-ville trouveront dans ce jardin un espace de pause, de contemplation et de nature. Le fil conducteur des architectes-paysagistes est d’inscrire le jardin dans son contexte urbain. Ainsi, il est envisagé une gradation des espaces, entre ceux plutôt publics et urbains jouxtant la rue et ceux plus intimistes et ombragés au fond de la parcelle. 

L’ambition forte de cet aménagement est également de répondre aux enjeux du changement climatique en offrant aux stéphanois et stéphanoises un îlot de fraicheur de proximité. Ces espaces densément végétalisés pourront devenir un havre de fraicheur et de repos en ville, notamment l’été. C’est pourquoi, en plus des habitants et promeneurs, les végétaux, insectes et animaux présents dans le jardin tiendront une place importante et participeront à l’émergence d’un nouvel écosystème riche et inédit en centre-ville.

Certains matériaux issu de la démolition (pierres de tailles, éléments de charpente, ...) seront conservés pour être utilisés dans l’aménagement du le futur jardin.

Encourager de nouveaux usages

L’un des grands objectifs de cet aménagement est de constituer un jardin partagé à destination des habitants et usagers du quartier. Ainsi, dans les prochaines semaines, les habitants, et usagers du quartier seront conviés à une phase de concertation qui aura pour objectif de faire émerger un groupe de volontaires pour l’animation et la gestion du jardin en lien avec les services de la Ville et contribuer à la finalisation de la conception du jardin. L’animation de cet espace s’accompagne d’une ambition forte de réactiver certains rez-de-chaussée commerciaux bordant le jardin et situés rue Louis Braille. Ces locaux commerciaux, aujourd’hui propriété de l’EPORA, seront aménagés par l’EPA Saint-Étienne afin qu’ils bénéficient d’un accès privilégié sur le jardin pour y installer terrasses et espaces extérieurs.

Transformer le centre-ville

L’opération s’inscrit dans une dynamique ambitieuse de transformation du centre-ville, en témoigne la réhabilitation en cours de la galerie Dorian en maison médicale.

L’EPA Saint-Étienne mène également depuis la fin de l’année 2020 une Opération programmée d’amélioration de l’habitat (Opah-ru) visant à l’amélioration des logements des propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et copropriétés, sur les secteurs Jacquard et Chappe-Ferdinand-Eden.

 

Maîtrise d’œuvre : démolition : EPORA / aménagement : EPA Saint-Étienne

Maîtrise d’œuvre : Passagers des Villes, architectes - paysagistes.